Virbac Schweiz

Maladies

Résultat 5 (10 Vote)

Vaccin du chien: contre quelles maladies le protéger?

La maladie de Carré

La maladie de Carré est causée par un virus. La contagion se fait pratiquement toujours par contact direct de chien à chien. Mais la faune sauvage, tels le renard ou la martre, peuvent contracter cette maladie et contaminer les chiens errants.

Cette maladie débute toujours par une fièvre élevée, accompagnée d’écoulements du nez et des yeux; les chiens sont abattus et refusent de manger. L’évolution ultérieure du Carré varie, allant de pneumonies accompagnées de toux à des inflammations du cerveau et des nerfs provoquant convulsions, paralysies et pertes de conscience, en passant par des gastroentérites caractérisées par des diarrhées et des vomissements.

Dans certaines situations, jusqu’à 50 % des chiens infectés meurent de cette maladie. Une infection par le virus du Carré peut laisser des séquelles neurologiques se manifestant sous forme de tics (dits du Carré) comme des tressaillements d’un membre ou de la tête. D’autres séquelles comme des défauts de l’émail des dents ou des gerçures des coussinets peuvent persister à vie.

Hépatite contagieuse

L’hépatite contagieuse – Hepatitis contagiosa canis (HCC) dans le langage médical – est également causée par un virus. La contagion se fait de la même manière que pour le Carré. Comme de nombreux organes sont touchés par cette maladie, le tableau clinique est moins uniforme.

La fièvre et le manque d’appétit apparaissent quelques jours après la contamination. De nombreux chiens, notamment les chiots, meurent durant cette phase. Mais en général, l’évolution est moins dramatique, marquée par un volume du foie augmenté et de fortes douleurs abdominales. Au cours de la maladie apparaissent les symptômes liés aux dommages causés au foie tels que jaunisse, vomissements ou diarrhées et, rarement, des encéphalites.

Les chiens ayant survécu à cette maladie peuvent présenter une opacification de la cornée pouvant causer une cécité.

La parvovirose

La parvovirose est également causée par un virus. Les parvovirus sont extrêmement résistants et peuvent survivre des mois, voire des années dans le monde extérieur. C’est pourquoi la parvovirose ne se contracte pas seulement lors d’un contact avec des chiens infectés, mais souvent par l’intermédiaire des vêtements, des chaussures ou des objets qui ont été au contact du virus.

Les parvovirus colonisent de préférence les cellules des intestins et de la moelle osseuse, provoquant des symptômes gastro-intestinaux sévères et compromettant la fabrication des cellules sanguines. La parvovirose se caractérise par des vomissements et des diarrhées profuses, parfois sanglantes. Les animaux perdent beaucoup de fluides, ce qui, en l’absence de traitement, peut rapidement conduire à la mort. La perturbation de la synthèse des globules fait que le nombre des cellules de défense est moindre, ce qui rend les chiens malades plus susceptibles de contracter d’autres maladies. La transmission du virus se fait également des chiennes en gestation à leur progéniture, dans l’utérus, ce qui peut conduire à des avortements ou à des malformations du cerveau chez les chiots.

Le parvovirus peut infecter les chiens et les chats et provoquer une maladie chez les uns comme chez les autres. Cette infection se transmet d’une espèce à l’autre.

La toux de chenil

Plusieurs infections des voies respiratoires du chien sont regroupées sous le terme toux des chenils. La toux des chenils est provoquée par différents virus et bactéries. Des facteurs environnementaux comme le stress, les mauvaises conditions d’hygiène, la taille des groupes de chiens ou le nombre de va-et-vient peuvent favoriser l’apparition de la maladie.

Les deux principaux responsables de la toux des chenils sont une bactérie (Bordetella bronchiseptica) et le virus de la parainfluenza. La contagion se fait principalement par contact direct avec un chien malade, par exemple lors des promenades quotidiennes, dans les groupes de jeux pour chiots, lors d’expositions ou de séjours en pension.

La toux des chenils est en principe une affection moyennement grave, caractérisée par une fièvre et de la toux. Rares en sont les formes sévères avec pneumonies et difficultés respiratoires. Cette maladie peut durer plusieurs semaines, malgré le traitement du vétérinaire.

La leptospirose

Egalement connue sous le nom de maladie de Stuttgart ou de Weil, la leptospirose est aussi une maladie dangereuse. Différentes bactéries sont responsables de cette maladie. Le vaccin ne protège pas contre tous ces types de bactéries, mais il est quand même important de vacciner votre chien contre cette maladie.

Les leptospires sont largement répandus parmi les rongeurs sauvages comme les rats ou les souris. Ceux-ci hébergent les bactéries sans développer de maladie et les excrètent avec leurs urines. Les germes restent longtemps infectieux dans les eaux tempérées. La contamination se fait généralement entre le début de l’été et l’automne, par contact avec des eaux stagnantes, par exemple lors de baignades, ou en buvant dans des étangs ou des mares. Les chiens peuvent également contracter cette maladie par contact avec des chiens infectés ou en chassant les souris.

Cette maladie provoque des symptômes peu spécifiques: fièvre, abattement, vomissements et douleurs abdominales. Une inflammation des reins survient souvent, se manifestant par une soif et une fréquence des urines augmentées; lors de troubles rénaux sévères, la production d’urine peut aussi être fortement réduite. Les leptospires peuvent aussi gravement endommager le foie, provoquant une jaunisse, voire des troubles neurologiques centraux (convulsions ou troubles du comportement).

La leptospirose est une zoonose, elle peut être transmise à l’homme.

La rage

La rage est une maladie infectieuse d’importance mondiale. Le virus de la rage peut infecter l’homme et la maladie, une fois contractée, conduit sans exception à la mort. Le chien représente une source importante de contagion pour l’homme, mais les chats aussi peuvent être infectés et contaminer l’homme.

La contamination se fait généralement par la morsure d’un animal enragé excrétant le virus en grandes quantités dans sa salive. Le tableau clinique de la rage est caractérisé par des troubles du système nerveux central. Typiquement, les animaux infectés présentent une altération de leur nature, en particulier de l’agressivité, mais des paralysies et des convulsions peuvent également apparaître. Cette maladie est mortelle pour toutes les espèces animales comme pour l’homme, les animaux en meurent dans les deux semaines qui suivent l’apparition des premiers signes cliniques.

Une campagne de vaccination des renards avec des appâts contenant le vaccin a permis d’éradiquer la rage en Suisse: depuis 1998, la Suisse est officiellement déclarée libre de rage. Dans d’autres pays, la rage est encore largement répandue, notamment dans la faune sauvage. C’est pourquoi des prescriptions particulières sont en vigueur pour la vaccination antirabique lors du passage des frontières avec un chien.

La leishmaniose

La leishmaniose du chien est causée par un parasite transmis par des moustiques (phlébotomes) lors de la piqûre. On trouve des phlébotomes dans de nombreuses régions du sud de l’Europe. La leishmaniose est largement répandue dans les pays au climat méditerranéen. Lorsque vous séjournez dans le Sud avec votre chien, celui-ci court le risque de contracter une leishmaniose.

Des mois, voire des années peuvent s’écouler entre l’infection et l’apparition de la maladie. Les symptômes typiques d’une leishmaniose comprennent des altérations de la peau et du pelage, notamment des pertes de poils, des croûtes et des pellicules. Ces lésions débutent souvent à la tête, principalement dans la région de la truffe, des oreilles et des yeux. Des inflammations des articulations et des yeux ainsi que des dommages aux reins et à d’autres organes internes peuvent aussi survenir. La synthèse des cellules sanguines peut également être fortement compromise, ce qui se traduit par une anémie et des hémorragies, notamment des saignements de nez. Les chiens atteints restent généralement infectés à vie, car le traitement médicamenteux ne permet pas de guérir la maladie, mais seulement d’en garder les symptômes sous contrôle.

Évaluez ce contenu: 5 4 3 2 1