Virbac Schweiz

Conseils

Score 3 (1 Votes)

Méthodes de castration existantes

Motifs à l’origine d’une castration

• Prévention de la reproduction, notamment lorsqu’un mâle et une femelle vivent sous le même toit
• Comportements indésirables tels que pulsions sexuelles excessives, fugues, marquage urinaire ou agressivité
• Motifs liés à la santé telles que maladie de la prostate, tumeur des testicules ou cryptorchidie

Méthodes de castration existantes

La testostérone, hormone produite dans les testicules, est responsable des pulsions sexuelles mâles et de la production de spermatozoïdes. La synthèse de testostérone peut être inhibée de deux manières:

  • Intervention chirurgicale avec ablation définitive des testicules
  • Suppression médicamenteuse temporaire

Castration chirurgicale

Lors de la castration, le vétérinaire retire les deux testicules. Cette intervention est pratiquée sous anesthésie générale. Après une castration chirurgicale, le chien devient définitivement infertile et les comportements indésirables qui sont liés à la testostérone peuvent disparaître durablement.

Castration médicamenteuse

La synthèse des hormones sexuelles peut également être supprimée sans intervention chirurgicale. Pour ce faire, un petit implant résorbable est placé par le vétérinaire sous la peau du chien. Selon son dosage, il empêche la production de testostérone pendant 6 à 12 mois.

Après la pose de l’implant, la production de testostérone augmente pendant quelques jours. Il se peut dès lors que le chien montre une activité sexuelle ou une agressivité accrue pendant cette période. Adressez-vous à votre vétérinaire si c’est au-delà du supportable. Deux semaines environ après la pose de l’implant, le taux sanguin de testostérone baisse nettement. Les testicules deviennent alors plus petits et les comportements du chien liés à la testostérone commencent à se modifier. Il faut attendre environ 6 semaines pour que le chien devienne stérile, car le sperme déjà produit est stocké dans l’épididyme et reste fertile pendant ce laps de temps.

Effets de la castration…

… sur la santé

Les chiens castrés ne peuvent pas se reproduire. Ils ne développent ni tumeurs des testicules ni hypertrophie de la prostate. Le risque de surpoids, d’altération du pelage ou d’incontinence urinaire augmente toutefois en parallèle.

… sur le comportement

Le comportement des chiens mâles est le résultat de l’interaction entre hormones (testostérone), comportements appris, éducation et instinct. Les mâles non castrés peuvent avoir des pulsions sexuelles excessives, chevaucher des objets, leurs congénères ou même leur propriétaire. Le marquage urinaire ou les fugues peuvent également être gênants. La castration ne modifie que les caractéristiques comportementales qui sont dépendantes de la testostérone. Ainsi, elle permet de réduire les marquages urinaires ou les chevauchements liés à la testostérone. Les chevauchements peuvent cependant constituer des comportements ludiques ou acquis et ne seront, dans ce cas, pas influencés par la castration. De même, la castration peut réduire l’agressivité liée à la testostérone. Mais, comme la testostérone est un antagoniste important du cortisol, l’hormone de stress, l’anxiété et l’agressivité peuvent, chez les chiens peu sûrs d’eux, être renforcées par la castration.

Quels sont les cas où une castration médicamenteuse est judicieuse?

Castration „à l’essai“

Il n’est pas possible de prédire si les problèmes de comportement seront influencés positivement par la castration, ni dans quelle mesure. Les effets secondaires de la castration, tels que modifications du comportement, prise de poids, altération du pelage ou incontinence urinaire, ne sont pas non plus prévisibles. Nombreux sont les propriétaires de chien qui, dans un premier temps, privilégient une castration temporaire étant donné que beaucoup de questions restent ouvertes. Le comportement du chien sera-t-il modifié et, le cas échéant, de quelle manière? Garderat-il son intérêt pour le travail éducatif ou pour la chasse? Deviendra-til encore plus méfiant dans ses relations avec les autres chiens? Lorsqu’on opte pour une castration chirurgicale, il s’agit d’une intervention irréversible. Toute utilisation ultérieure de l’animal comme reproducteur est donc exclue et les éventuelles conséquences de la castration devront être soignées à grands frais. À l’inverse, les modifications espérées du comportement comme la diminution des pulsions sexuelles ou de l’agressivité peuvent faire défaut.

Avec la castration médicamenteuse, on obtient le même effet qu’avec la castration chirurgicale, à ceci près que l’effet est provisoire. La castration médicamenteuse est donc particulièrement indiquée pour effectuer un test avant de procéder à une castration chirurgicale dont les effets sont irréversibles. Si le chien évolue comme souhaité, on pourra procéder à une castration définitive. Si le résultat de la castration médicamenteuse ne correspond pas aux attentes, on renoncera à l’opération.

Castration pour une durée limitée

S’il est nécessaire d’empêcher un chien mâle de se reproduire pour une durée limitée, soit parce qu’il est en pleine puberté, soit parce qu’il doit séjourner en pension ou qu’il ne doit pas encore être utilisé comme reproducteur, la castration médicamenteuse peut représenter une alternative judicieuse.

Castration sans anesthésie générale

La castration médicamenteuse peut être une option intéressante lorsqu’une anesthésie générale présente des risques pour le chien, que ce soit pour des raisons d’âge ou de santé.

Vote for this content: 5 4 3 2 1